Avocat, une profession à risque… pour la tête

La Santé mentale dans le milieu juridique

La charge et la santé mentale

Les professionnels du Droit sont 3 fois plus touchés que la population moyenne par les problèmes de santé mentale. C’est la semaine de la santé mentale au Canada. Merci au cabinet McCarthy Tétrault de m’accueillir et démontrer que « Performance et Bien-être : c’est possible! »

#wellbeing  #coachavocat #santémentale #lawyerlife

Découvrez aussi cette vidéo sur la charge mentale de www.girlsgirlsgirlsmag.com

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur :
la santé mentale dans le milieu juridique.
Je vous parle de ça, car cette semaine, au Canada, c’est la semaine de la santé mentale et je vais avoir la chance d’intervenir pour des cabinets, comme le cabinet McCarthy Tétrault.
J’ai également fait un podcast là-dessus pour le Barreau canadien.
Pourquoi on en parle ?
D’abord, pour déstigmatiser ce mal silencieux, prévenir et donner des pistes d’actions.
C’est un mal invisible qui touche énormément de monde et l’OMS a estimé que c’était en train de devenir la deuxième maladie mondiale après le sida – c’est-à-dire, tout ce qui est lié au stress, la dépression, le burn-out, tout ce genre de chose devient la deuxième maladie mondiale.

Alors ok, on a l’impression que la santé mentale c’est Jack Nicholson dans « The Shining ».
Ce n’est pas forcément ça, ça touche énormément de gens, tout le monde.
C’est un spectre très large, ça va de la boule au ventre d’anxiété au suicide.
Je ne peux pas m’empêcher de penser à Robin Williams, notre héros du « Cercle des poètes disparus », qui était adulé par la terre entière, qui était le meilleur copain du monde, qui était talentueux, intelligent, qui avait tellement pour lui, mais vivait mal avec lui-même et a préféré se donner la mort.

Donc, l’objectif c’est d’éviter ça, de prévenir, de ne pas avoir peur d’en parler, de se dire qu’on peut s’en remettre. Parce que c’est surtout ça aussi.
Il y a une énorme honte autour de ce sujet et il faut comprendre pourquoi c’est en train de devenir la deuxième maladie mondiale.
C’est en grande partie liée à notre mode de vie occidental et moderne. Dans notre mode de vie actuel : les technologies sont géniales et nous aident énormément, mais on en devient aussi esclaves et, souvent, on croit qu’on est censé être toujours joignables, toujours disponibles et il n’y a plus de délai d’attente, on doit répondre immédiatement.
Il n’y a plus non plus de différence de zones entre le personnel et le professionnel.
On n’a plus de sas de décompression.

L’autre chose, c’est le multitâche. On a, avec Facebook et les réseaux sociaux, l’impression et l’injonction qu’il faut être toujours heureux, dans 100% des cas, avec tous les autres.
Et qui eux, le sont ! Alors qu’on sait bien que ce n’est pas le cas, mais on finit par le croire.
Il y a, dans les sociétés actuelles, une telle compétitivité, qu’on a une obligation de productivité à 100%, un non-respect de nos rythmes biologiques, un non-respect de nos besoins, toutes ces choses font le lit du stress et de tout ce qui peut en découler, comme le burn-out, la dépression et toutes les questions de charge mentale.

Tout ça pour vous dire qu’il faut absolument s’occuper de la tête, et la bonne santé mentale n’est pas uniquement le fait de ne pas être malade « mental ».
La bonne santé mentale c’est juste fondamental, primordial !
C’est ce qui va vous permettre de réaliser vos objectifs de vie. En fait, c’est avoir un cerveau qui fonctionne de façon optimale pour tout réaliser parce que tout part du cerveau, même continue avec le cerveau. Quand vous voulez poser une action, d’abord, ça se décide dans la tête. Après, il faut qu’il y ait la motivation (qui est aussi dans la tête), un plan d’action, une analyse du résultat, un ajustement à ce résultat.
Tout ça, si votre cerveau ne fonctionne pas correctement, vous n’y arriverez pas.
Or, personne ne nous explique ça, à aucun moment de notre vie. À l’école, on n’a pas de cours de « management de cerveau ».

La performance ne veut pas dire le mal-être ! On a l’impression que, pour être performant, il faut souffrir. Ce n’est pas nécessaire. Il y a des techniques et des façons de le faire. Aujourd’hui, enfin, parce que des personnes en parlent, les Barreaux se sont rendu compte que c’était indispensable. J’ai la chance de d’intervenir auprès d’eux.
Si les barreaux et aussi les grands noms du droit comprennent que c’est primordial, vous, qu’en pensez-vous ? Ne pensez-vous pas aussi que ça mériterait de vous en occuper ? Donc, la première étape pour faire quoi que ce soit dans votre vie, commencez par la santé à ce niveau-là.
Ça veut dire faire un ménage régulier. Il y a des outils.

N’hésitez pas, je vous en parlerai dans d’autres vidéos encore ou contactez moi et on en parle. Prenez soin de vous !

ut sit ut sem, odio fringilla
×
×

Panier