Le changement arrive !

Au Canada, une transformation silencieuse est en train de s’opérer.

Les professionnels du droit, autrefois réservés et discrets au sujet de leur santé mentale, sont de plus en plus ouverts à la discussion. Ils brisent le silence et remettent en question les barrières qui les ont longtemps empêché d’exprimer leurs besoins.

🌺 L’an dernier, je t’ai parlé des résultats préliminaires d’une étude nationale réalisée par une équipe de chercheurs de l’Université de Sherbrooke, sur le mieux-être au sein de la profession juridique.

Cette étude a mis en lumière des statistiques alarmantes, montrant que plus de la moitié de ces professionnels au Canada vivent une forme de détresse psychologique. Cette réalité, souvent maintenue dans l’ombre, est désormais exposée au grand jour.

🌺 Depuis, des propositions ont été faites. Il y a 10 recommandations et chacune de ces recommandations inclut des recommandations plus spécifiques.

  1. Améliorer la préparation des futurs professionnels et leur fournir un soutien pour faire face aux enjeux de santé psychologique.
  2. Améliorer le soutien et l’encadrement disponible à l’entrée dans la profession.
  3. Améliorer la formation professionnelle continue.
  4. Le cas échéant, évaluer la mise en œuvre de modèle alternatif d’organisation du travail qui limite l’impact de certains facteurs de risque sur la santé.
  5. Mettre en place des actions visant à déstigmatiser les enjeux de santé mentale dans la profession.
  6. Améliorer l’accès aux ressources en matière de santé et de mieux-être et éliminer les obstacles qui limitent l’accès à ces ressources.
  7. Promouvoir la diversité dans la profession et réviser les pratiques, les politiques et les procédures qui peuvent comporter ou créer des biais discriminatoires.
  8. Considérer la santé des professionnels comme une partie intégrante de la pratique du droit et du système de justice.
  9. Développer une culture de la mesure.
  10. Favoriser un meilleur équilibre travail-vie personnelle dans la profession juridique.

Si tu souhaites en savoir plus, tu peux consulter l’étude ici : https://flsc.ca/wp-content/uploads/2022/10/FR_Rapport-preliminaire_Cadieux-et-al_Universite-de-Sherbrooke_FINAL.pdf

Tu peux aussi écouter le podcast de Juriste Branché parlant de cette étude, en cliquant sur ce lien :

https://juristebranche.simplecast.com/episodes/la-sante-psychologique-des-professionnels-du-droit-dr-nathalie-cadieux-et-fabien-fourmanoit

🌺 Et maintenant, il est temps de créer un environnement où chaque professionnel du droit puisse s’épanouir, où le bien-être mental devienne une priorité, et où la solidarité au sein de la communauté juridique prévale !

Une conférence nationale sur le thème Créer des milieux de travail juridiques sains est organisée par l’Association du Barreau Canadien le 7 novembre à Toronto.

Cette conférence accueillera Nathalie Cadieux, Ph. D., à la tête de l’équipe de chercheurs ayant réalisé l’étude, et de nombreux professionnels ayant à coeur d’aborder les défis et les facteurs de stress, d’envisager des solutions et d’identifier les prochaines étapes vers des lieux de travail juridiques plus sains.

J’aurai le plaisir de participer à une table ronde « Quelles solutions pour un meilleur équilibre ? »

Nous parlerons de comment le coaching et d’autres outils de développement personnel peuvent être utilisés pour contribuer à améliorer les conditions de travail des professionnels du droit.

Les détails et le lien d’inscription sont ici, tu peux y assister sur place ou à distance :

https://www.cbapd.org/details_en.aspx?id=na_na23wel01b

🌺 Et en France ?

Mon sentiment est que la situation est très similaire. Il y a un frémissement d’intérêt pour le bien-être des avocats. Et il est temps, car on voit des départs massifs de la profession; avec le COVID, cela n’a fait que s’accélérer.

Il est urgent de permettre aux avocates de trouver la façon de travailler qui leur corresponde. Et c’est justement la mission d’Avocate & bien +, c’est cela qui me motive au quotidien.

Et il existe des solutions ! Chacune d’entre nous possède de nombreuses ressources !

Mon travail, c’est de t’aider à les trouver et à les mobiliser pour que tu progresses dans ton organisation, ta gestion du stress, ta confiance en toi, ton équilibre entre la profession d’avocat et la vie privée.

massa odio in Praesent elit. justo ut
×
×

Panier